DANS LA FORET ROUGE

Dans la foret rouge

Chelsea Mortenson et Jen Rice

La ville brûle

  • par (Libraire)
    31 mai 2019

    Un petit bijou

    Comment expliquer les retombées de Tchernobyl aux enfants, et aux grands aussi ? Cete rencontre entre un petit arbre sans mémoire (et on comprend pourquoi la mémoire des arbres est essentielle) et un ours philosophe est tout simplement bouleversante. La poésie du texte et la singularité de l'illustration (gravure sur bois) font de cet album un petit bijou indispensable. Une lecture à accompagner à partir de 7 ans.


  • par (Libraire)
    13 mars 2019

    Conseillé par la Librairie Sorcière Chantepages à Tulle

    Un petit arbre, Sosna, rencontre l'ours Nesty. Les deux ne dorment pas, dans cette forêt tombée dans les bras de Morphée. L'ours connaît l'arbre, il connaît même les anciens arbres qui peuplaient cette forêt, ces arbres qui désormais sont sous terre, oubliés. La forêt est sans mémoire, son passé quasiment effacé. L'ours Nesty raconte à l'arbre Sosna comment cela est possible... Un jour, à une époque où l'humanité et la Nature vivaient en harmonie, un feu terrible s'est déclenché, un souffle blanc a suivi, et la mort et la désolation ont conclu ce funeste épisode : le réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl a explosé... Et la forêt de Pripiat, soumise à une violente radiation aujourd'hui encore très élevée, est rouge : les arbres qui ont été plantés ont enfoncé leurs racines dans un sol hautement toxique. Rouge sang...

    Sur un texte de Jen Rice et elle-même, un texte très poétique, qui a quasiment des allures de conte ou de fable, Chelsea Mortenson offre à voir des illustrations singulières, des xylogravures aux couleurs douces, donnant l'impression que c'est le bois lui-même qui raconte ce qui s'est passé ; l'album accessible dès 5-6 ans délivre, de par sa construction, un puissant message, un appel à la mémoire. — Conseillé par la Librairie Sorcière Chantepages à Tulle