En raison des circonstances actuelles, notre librairie est fermée et aucune expédition ne pourra être assurée pour une durée indéterminée.

Je marcherai d'un coeur parfait

Hier, j’écrivais à David Hennebelle dont le roman, « Je marcherai d’un cœur parfait » est sorti le 18 mars. Dans ce deuxième roman, il revient sur la vie et la mort des moines de Tibhirine en Algérie au cours de la décennie noire des années 1990. D’un commun accord, et malgré nos pudeurs respectives, nous avons décidé de vous faire partager notre échange. David l’a intitulé Un chant d’espérance…


UN CHANT D’ESPERANCE

Bonjour David, J’ai la grande chance d’être libraire (même si ma librairie est évidemment fermée depuis lundi et que je ne sais quand elle rouvrira) mais mon représentant pour les éditions Autrement m’avait envoyé la semaine dernière votre roman en SP[ service de presse]. Je l’ai achevé hier, dans le confinement ensoleillé de mon jardin de Pithiviers… Autant vous dire que dans le contexte actuel, ma lecture de « Je marcherai d’un cœur parfait » a pris une résonance très particulière, la vie monastique, la vie communautaire, le silence, la contemplation, le désert… finalement il y a quelques similitudes avec la vie que nous devons mener. J’ai ressenti beaucoup d’émotion à vous lire, déjà parce que deux de mes frères sont moines bénédictins et que n’étant pas moi-même très religieuse (euphémisme), j’apprécie toujours les textes qui m’éclairent sur la vie qu’ils ont choisie. J’ai trouvé aussi qu’il y avait une immense poésie dans ce roman, et comme je relisais certains passages à voix haute, cela m’a donné l’idée d’enregistrer ma lecture afin de la partager avec ma mère, âgée de 87 ans, et qui confine seule parce que veuve dans sa maison du nord de Paris. Je vais essayer de tenir le rythme et de lui envoyer deux lectures par jour. Nous cheminerons ainsi dans l’Atlas, vous, elle et moi, et j’espère ainsi adoucir sa solitude. Je vous promets de défendre votre roman dans ma librairie lorsque la vie reprendra – j’allais dire son cours normal – mais de toute évidence ce sera autrement. Car certainement nous aurons changé… J’ai oublié de vous dire que j’avais vu le film « Des hommes et des dieux » il y a quelques années et qu’il m’avait tout simplement bouleversée… Merci à vous d’avoir écrit ce livre. J’espère qu’un jour, qui sait, nous nous rencontrerons pour le faire vivre au grand jour ensemble ! Fabienne (Librairie de Pithiviers)


Chère Fabienne, j'ai la gorge serrée en lisant ce message. Comment imaginer de tels miracles d'humanité lorsqu'on écrit solitairement le jour, la nuit, extrêmement lentement en ce qui me concerne ? Cela vaut plus que tous les droits d'auteur. J'aurais plaisir à venir à Pithiviers dès lors que nous serons sortis de ces temps douloureux. Je me souviendrai longtemps de votre message, le premier qui me console de voir mon livre paraitre dans ces conditions. La preuve aussi, s'il en fallait, que les libraires indépendants sont des trésors. Mes amitiés à votre maman. David


#confinement #moinesdeTibhirin #jemarcheraiduncoeurparfait #Davidhennebelle #editionsautrement #librairie #librairieindependante #pithiviers #librairiepithiviers #jaimemalibrairie

Facebook, 21 mars 2020