Europe, what else ?

Demain l'Europe

Billeter, Jean-François

Éditions Allia

6,20

“Je voulais montrer que pour reprendre l’initiative et agir, l’Europe doit se donner une forme politique nouvelle ; ensuite que la Chine a une tradition politique différente de la nôtre, très ancienne, qu’il importe de connaître parce que ses dirigeants renouent avec elle, mais aussi parce qu’elle révèle, par contraste, ce qui est le propre de la nôtre ; enfin que, pour avoir un avenir, il faut que l’Europe ait un projet.”
Et si nous inventions la République européenne ? L’Europe ne sait plus où elle va. Les Européens ne se reconnaissent plus dans l’Union, ce qui conduit un nombre grandissant­­­­­ d’entre eux à se replier sur leurs nations respectives.
Surtout, ils ont pour retrouver un avenir à résoudre un problème plus grave, à l’origine plus lointaine, dont ils ont une conscience moins nette : “la liberté qu’ils ont perdue depuis que le capitalisme leur a imposé sa loi”. Pour la recouvrer et établir la primauté du politique sur l’économique, les Européens doivent se proclamer citoyens d’une République européenne.
Demain l’Europe est un appel stimulant pour une prise de conscience individuelle et un sursaut politique à l’échelle européenne. Jean François Billeter propose un autre modèle politique et trace les grandes lignes d’une République européenne, à même de réorienter l’activité sociale, de déterminer quels besoins et quels désirs essentiels la République devrait nous permettre de satisfaire, à l’échelle de nos vies, pour qu’elles aient le caractère de l’accomplissement.



Appels aux Européens

Zweig, Stefan

Omnia

7,00

Ce volume rassemble des articles et des conférences, inédits en français, de Stefan Zweig sur le thème de l'Europe qui fut au coeur de ses pensées. Zweig y défend l'espoir d'une Europe culturelle, humaniste et unifiée. Cette vision, bien qu'empreinte d'un idéalisme politique, trouve un écho aujourd'hui alors que l'idée européenne est remise en question et cherche de nouvelles voies.


Il faut achever l'Euro, Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'euro (sans oser le demander)

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'euro (sans oser le demander)

Calmann-Lévy

22,50

Si les gouvernements n’ont pas le courage d’achever la construction de l’euro, cette monnaie sans État, qui fête ses vingt ans le 1er  janvier 2019, disparaîtra. Le choc sera d’une rare violence pour nos économies, comme l’a montré la faillite en 2008 d’une simple banque d’affaires américaine, Lehman Brothers, qui a entraîné la plus grave récession depuis 1929. Alors imaginez ce que donnerait l’effondrement de la seconde monnaie de réserve du monde…
Entre  2010 et  2012, nous en avons eu un avant-goût. La crise de la zone euro n’était pourtant pas une surprise  : les «  pères fondateurs  » de la monnaie unique avaient pris la précaution d’avertir que leur travail était imparfait. Ils comptaient sur leurs successeurs pour l’achever. Or, tels les rois fainéants, non seulement ceux-ci n’ont rien fait, se contentant de capitaliser sur les premiers pas réussis de l’euro, mais, au contraire, ils ont détricoté le peu de fédéralisme qui existait.
Pour comprendre et juger, ce livre propose une plongée dans la grande histoire et les petites anecdotes de la construction monétaire européenne, nourrie des témoignages de ses principaux acteurs. Il raconte les faux pas, les réconciliations, les réunions secrètes, les engueulades homériques et les décisions prises aux petites heures du matin. Une histoire qui permet de mesurer le chemin qui reste à parcourir.
À l’heure où l’Union est plus que jamais remise en question par le Brexit et la résistible vague démagogique, Jean Quatremer lance un avertissement  : ce qui se joue, c’est l’avenir de notre argent.


Le Paradis perdu, L'Amérique de Trump et la fin des illusions européennes

L'Amérique de Trump et la fin des illusions européennes

Grasset

19,00

La fin de la guerre froide a ouvert une longue période d’optimisme libéral à laquelle semble succéder une ère de repli (Brexit, élection de Donald Trump…)
Donald Trump n’est ni un accident de l’histoire ni un phénomène passager. Il est le symptôme d’une transformation profonde de la puissance américaine en crise. America First est le slogan d’une Amérique fatiguée de porter l’ordre international et qui prône désormais le rapport de force brut, le protectionnisme économique et culturel. La personnalité du président Trump masque une rétractation structurelle déjà amorcée par Barack Obama. Ce livre analyse les forces historiques, géopolitiques comme intérieures, qui ont déterminé ce changement durable. Il n’y aura pas de retour au «  paradis perdu  » de l’ordre ancien.
L’histoire est de retour en Europe. Le modèle qu’elle promeut – multilatéralisme et coopération – est mis à mal par la multiplication des crises, la montée des nationalismes et le retrait américain. Si l’Europe est faible, Trump pourrait bien devenir la nouvelle norme des relations internationales  : une crispation nationaliste et illibérale, incarnée par les «  hommes forts  », de Poutine à Erdogan. Seule une Europe souveraine, capable de défendre sans naïveté ses intérêts, peut répondre à ce nouveau défi.