Rentrée littéraire - Notre sélection

Frères Soleil

Castelli, Cécilia

Le Passage

18,00

Betty

Éditions Gallmeister

26,40

“Ce livre est à la fois une danse, un chant et un éclat de lune, mais par-dessus tout, l’histoire qu’il raconte est, et restera à jamais, celle de la Petite Indienne.”

La Petite Indienne, c’est Betty Carpenter, née dans une baignoire, sixième de huit enfants. Sa famille vit en marge de la société car, si sa mère est blanche, son père est cherokee. Lorsque les Carpenter s’installent dans la petite ville de Breathed, après des années d’errance, le paysage luxuriant de l’Ohio semble leur apporter la paix. Avec ses frères et sœurs, Betty grandit bercée par la magie immémoriale des histoires de son père. Mais les plus noirs secrets de la famille se dévoilent peu à peu. Pour affronter le monde des adultes, Betty puise son courage dans l’écriture : elle confie sa douleur à des pages qu’elle enfouit sous terre au fil des années. Pour qu’un jour, toutes ces histoires n’en forment plus qu’une, qu’elle pourra enfin révéler.

Betty raconte les mystères de l’enfance et la perte de l’innocence. À travers la voix de sa jeune narratrice, Tiffany McDaniel chante le pouvoir réparateur des mots et donne naissance à une héroïne universelle.


La naissance d'un père

Lacroix, Alexandre

Allary éditions

20,90

« La paternité est la grande affaire de ma vie adulte. Elle a occupé une large partie de mon temps. Mon premier enfant est né quand j’avais vingt-cinq ans ; mon cinquième quand j’en avais quarante-deux. Quatre garçons, une fille. De deux mères différentes.

J’ai attendu que le cycle des naissances s’achève pour raconter cette expérience. J’en ressentais le désir depuis longtemps. Les romanciers, les intellectuels, s’ils évoquent souvent leurs pères, restent très discrets sur leur propre paternité. En un sens, je les comprends. Écrire sur ses enfants, c’est prendre le risque de la partialité. Et puis, comment alimenter le romanesque avec des petits pots ?

À mesure que j’avançais dans l’écriture, j’ai pourtant eu la sensation de relater une épopée. Dans les romans de chevalerie, il y a des duels, des moments lumineux et violents où l’on joue sa peau – comme lors d’un accouchement. Il y a des épreuves aussi – et s’occuper de ses enfants, c’est en affronter sans cesse. Il faut écarter les dangers autour d’eux, en traçant une route.

Si la filiation est une expérience épique, c’est encore qu’elle nous confronte à notre propre mort. Nos enfants sont ce que nous laissons sur Terre après nous. Dans la logique des choses, ils se trouveront réunis autour de notre cercueil. Mais cela n’a rien de triste. À mesure que nous vieillissons, nous transférons sur eux notre amour de la vie. » Alexandre Lacroix


Liv Maria

L'Iconoclaste

19,00

Une héroïne remarquable et inoubliable véritablement incarnée par l'écriture fabuleuse de Julia Kerninon. Dire que j'ai aimé Liv Maria est un euphémisme : le souffle romanesque, ce personnage féminin hors norme et tellement attachant m'ont littéralement emportée. Magnifique roman !


Le dit du mistral
19,00

LECTURE CROISEE

Fabienne, libraire : "C’est l’histoire d’un livre qui fleure bon le Luberon, la garrigue et la lavande avec des personnages qui parlent avec l’accent. C’est l’histoire d’un chat blanc aux pattes noires surnommé le Hussard qui mène sa vie de chat. C’est l’histoire d’une rencontre et d’une amitié improbable sur fond de pierres, de cerisiers et d’une source découverte au hasard d’un orage. C’est l’histoire d’un vent qui souffle un trois six neuf tout au long les pages du livre en y racontant des histoires et des légendes fascinantes. C’est l’histoire du Lubéron, du Calavon, du Rocher des druides, du Portail Saint-Jean, du mont Ventou et que sais-je encore. Et pour sûr c’est bien mieux qu’un guide touristique. C’est l’histoire d’un livre qui ne ressemble à aucun autre. C’est un voyage à lui tout seul. C’est Le Dit du Mistral, le premier roman d’Olivier Mak-Bouchard et c’est à lire absolument !"

Adeline, lectrice de la librairie : "Ce roman nous ouvre les portes sur le monde du Lubéron.
Attention, il s'agit d'un monde à part, où règne encore la puissance magique des dieux antiques et des légendes. Les petites notes de provençal aident le lecteur à se plonger un peu plus dans ces paysages habités par des mystères anciens, à la croisée de l'histoire et de la mythologie.
C'est une découverte archéologique qui cause chez le narrateur une série de rêves et de visions qui l'amènent à redécouvrir son pays du Lubéron. Le portrait d'une femme sculpté dans la roche et l'eau d'une source nouvelle vont transformer son rapport au monde. Vous n'avez plus qu'à vous laisser emporter par lui !"