À l’approche des fêtes de fin d’année, les difficultés d’approvisionnement en papier peuvent allonger nos délais de livraison jusqu’à 3 semaines pour les livres sur commande (points orange). Nous vous conseillons d’anticiper vos achats et de privilégier les ouvrages en stock (points verts).

EAN13
9782367322247
ISBN
978-2-36732-224-7
Éditeur
Chandeigne
Date de publication
Collection
BIBLIOTHEQUE
Nombre de pages
240
Dimensions
20,5 x 13,8 cm
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Manquer à l'appel

Chandeigne

Bibliotheque

Offres



Suite au départ du père, Virgínia, la mère, et Eugénia, la fille, se sont sculptées fébrilement l’une l’autre dans la lave de l’abandon. Dans ce récit doux-amer, où dépendance et désir de fuite se côtoient, tout oppose les deux femmes : Virgínia est pratique et autoritaire, Eugénia, aérienne et introvertie. Évoluant avec virtuosité dans les sphères de la pensée, inapte au quotidien du monde, la réalité happe pourtant la fille sans ménagement lorsqu’elle doit faire face à la maladie de sa mère. Diagnostic : Alzheimer. Le retournement de situation est brutal, dès lors on ne sait plus qui perd la tête.



Dans le dernier volet de son triptyque consacré aux naufrages de la parentalité, Valério Romão continue de peindre avec humour et crudité les grincements de l’âme confrontée à l’indicible. Plus explosive encore que les précédentes, cette chronique d’un deuil à venir est aussi une méditation sur la construction de la personnalité et sur les ressorts de l’émancipation.



Parvenu au sommet de son art, Romão nous entraîne dans une farandole baroque autour d’un miroir éclaté. Son récit féroce, ponctué par les saugrenus « accès de poésie » auxquels la fille est sujette, au grand désespoir de la mère, est aussi une méditation sur la littérature, qui ne sauve rien, et surtout pas les meubles.
S'identifier pour envoyer des commentaires.