Virginia

Virginia

Emmanuelle Favier

Albin Michel

  • par (Libraire)
    14 septembre 2019

    Virginia

    Emmanuelle Favier s’empare de la vie de Virginia Woolf avec une « sacrée classe ». C’est brillant, et même si « les feuilles continuent de tomber », elle réussit à ralentir leur course folle. Avec une grâce incroyable, elle dresse le portrait d’une jeune écrivaine en devenir à la fin de l’ère victorienne.
    Emmanuelle Favier sera à la librairie le jeudi 3 octobre.


  • par (Libraire)
    3 septembre 2019

    Avant d’être une grande écrivaine, Virginia fut une petite fille marquée par la vie et la peine paradoxalement espiègle et légèrement fantasque. Observatrice de sa si singulière famille, elle refusa très vite l’ordre établi et les carcans de l’époque victorienne. Par cette biographie libre et romanesque, Emmanuelle Favier (qui nous avait éblouis avec Le courage qu’il faut aux rivières) redonne corps et âme à Virginia Woolf avec un immense talent.


  • par (Libraire)
    28 août 2019

    Promenade avec Virginia

    Emmanuelle Favier dans ce roman biographique vous raconte l'enfance et l'adolescence de Virginia Woolf et ce jusqu'à ses vingt-et-un ans .
    Issue d'une famille recomposée, elle est l'avant-dernière d'une fratrie de huit enfants. Elle se montre rebelle et refuse le sort réservé aux filles de cette époque victorienne où seul le mariage est la voie à suivre.
    Le style de l'auteure fait ressortir à merveille la mélancolie, les émotions de ce personnage envoûtant;

    Marie .


  • par (Libraire)
    28 août 2019

    Ceux qui attendent une biographie classique sur la vie de Virginia Woolf ne trouveront pas ce qu'ils cherchent. Emmanuelle Favier tente avec ce texte de circonscrire le monde qui a fait naître la grande écrivaine. Car rien n'est fracassant durant cette enfance victorienne à souhait, entre bienséance et originalité de bon aloi, digne d'une famille d'intellectuels anglais, fratrie recomposée et abus tus, éducation libre et au fond indigente au regard de l'appétit frustré de la jeune Virginia Stephen, de l'abandon dont elle est victime face à cette fameuse mélancolie qui l'assaille très tôt.
    Mais le travail de Favier est de jouer sans surjouer avec les motifs qui traverseront toute l’œuvre de Woolf. Ses recherches, ses évocations des événements, des artistes de l'époque nourrissent la matière de ce que l'on pourra lire plus tard. Ce portrait hommage au plus proche de l'être de la future écrivaine au, à l'écriture sinueuse et littéraire pourra en dérouter certains mais le sujet s'y prêtent. Un exercice envoûtant que cette Virginia d'avant Woolf.


  • par (Libraire)
    17 août 2019

    Focales

    Que peut-on encore voir et découvrir depuis aujourd'hui de l'enfance et de l'adolescence de celle qui deviendra plus tard Virginia Woolf ? Pour l'heure, elle est dans la fratrie, dans la « couvée » des sept enfants d'une famille recomposée, intellectuelle et bourgeoise de l'Angleterre victorienne de la fin du XIXe siècle. Elle est Ginia enfant, elle est Miss Jan adolescente. Ce sont ses années de jeunesse que patiemment, minutieusement, précisément, Emmanuelle Favier nous fait découvrir avec beaucoup de subtilité, variant les focales en approchant le personnage et ses sentiments de très près, en élargissant le champ à ses relations familiales, en ouvrant l'angle à l'époque victorienne et au contexte du siècle. Au-delà même de Virginia, de ce qu'elle vit de singulier et de ce qu'elle sera d'unique, c'est un magnifique portrait de l'enfance et de l'adolescence, un tableau familial qu'elle peint de sa prose poétique et touchante et de son point de vue narratif original, fécond et pénétrant.


  • par (Libraire)
    16 août 2019

    Conseillé par Adeline, lectrice de la librairie Gibier

    Un roman ambitieux qui s'attaque à une grande figure littéraire - Virginia Woolf - avant qu'elle ne le devienne. Ce qui intéresse ici c'est la difficulté à être au monde, à habiter son corps, à regarder et sentir ce qui nous entoure. Le monde de Virginia est petit, intime et étouffant mais Emmanuelle Favier, dans un style fin, élégant et personnel, parvient à nous transmettre toute la poésie avec laquelle elle le perçoit.