Conseils de lecture

Le monde du vivant

Marchet, Florent

Stock

19,50
par (Libraire)
21 août 2020

Conseillé par Sophie, lectrice de la librairie de Pithiviers

Ce roman nous tient en haleine jusqu'au bout, il se lit très facilement. Dommage qu'il y ait autant de clichés sur l'agriculture, des petites phrases toutes faites (et trop faciles) et d'incohérence (non ! on ne part pas moissonner à 5h du matin avec de la rosée jusqu'aux chevilles !). Un parti pris certain pour le bio qui en est risible tellement c'est simpliste !


Les Villes de papier, Une vie d'Emily Dickinson

Une vie d'Emily Dickinson

Grasset

18,50
par (Libraire)
21 août 2020

Conseillé par Adeline, lectrice de la librairie de Pithiviers

Nul besoin de connaître Emily Dickinson pour lire le roman de D. Fortier. L'écrivain nous entraîne par son roman comme s'il s'agissait d'une simple rêverie à partager. Elle rêve et imagine la vie de poète par petites touches, par images brèves et souvent poétiques. L'écriture est légère, assuré et vagabonde de scène en scène tout en finesse. Une vie sédentaire et simple, faite de solitude et de méditations s'esquisse sous les yeux du lecteur qui se prend à rêver.
Un beau roman, agréable et apaisant.


Sublime royaume

Calmann-Lévy

20,90
par (Libraire)
21 août 2020

Conseillé par Françoise N., lectrice de la librairie de Pithiviers

La narratrice, Gifty recueille chez elle sa maman usée, âgée et dépressive.
C'est l'occasion pour Yaa Gyasi de revisiter son passé, son histoire, ses racines.
L'occasion de tenter de résoudre enfin cette contradiction qui se trouve aux fondements de la science - la narratrice est chercheur en neurologie - et de la religion - Yaa Gyasi a été éduquée dans la religion évangélique.
C'est aussi l'histoire des relations qu'entretiennent les quatre membres de cette famille : le père - Chin Chin reparti rapidement au pays et qui ne reviendra jamais, le grand-frère - Nana dont le destin tragique restera à jamais pour sa sœur une énigme, la mère - Ma qui sombrera dans la dépression après la mort de son fils et Gifty, la jeune fille et la sœur, la scientifique et la croyante/non croyante.
L'auteure tient le lecteur en haleine du début jusqu'à la fin grâce à cette frontière tenue entre fiction et récit autobiographique.
Un roman émouvant, à lire sans retenue !


Lumière d'été, puis vient la nuit
22,50
par (Libraire)
21 août 2020

Conseillé par Stéphanie, libraire et François, lecteur de la librairie

LECTURE CROISÉE :

C'est l'histoire d'un village, un village presque ordinaire des fjords de l'ouest. Un village sans cimetière.
C'est l'histoire de ses habitants qui mènent une existence ordinaire. Des existences en apparences ordinaires, avec leur lot de singularités. Part onirique, irréelle portée par les personnages : par exemple, celui qui se met à rêver en latin que, pourtant, il n'avait pas appris, ou encore Jonas au corps diaphane qui, timide, peint délicieusement et lumineusement façades et toits des maisons...
Part plus réaliste pour les autres, avec leurs rencontres, leurs séparations, leurs histoires rythmées par les saisons, les rudesses du climat et de la mer.
L'auteur, tout en distillant ces histoires de vie, nous enrôle dans cette atmosphère si particulière que constitue le quotidien d'un point isolé sur une île tout aussi isolée qu'est l'Islande.
Françoise N.

Roman se déroulant dans un paisible village islandais et sa campagne alentour.
Histoire du temps qui passe avec une routine implacable brisée par les aléas de la vie.
On y retrouve des héros de la vie quotidienne, tromperies, suicides, "fantômes", licenciements...
Bref, la vie de tous les jours.
Stéphanie, libraire.


Liv Maria

L'Iconoclaste

19,00
par (Libraire)
20 août 2020

Conseillé par Fabienne, libraire

Une héroïne remarquable et inoubliable véritablement incarnée par l'écriture fabuleuse de Julia Kerninon.
Dire que j'ai aimé Liv Maria est un euphémisme : le souffle romanesque, ce personnage féminin hors norme et tellement attachant m'ont littéralement emportée. A lire absolument